Accueil

Consultants identifiez-vous

Articles


  • article |

L’intelligence Intuitive

« C’est avec la logique que nous prouvons et avec l’intuition que nous trouvons. » Henri Poincaré.

Le Petit Robert définit le terme intuition de la manière suivante : « idée claire ou confuse, action de deviner, pressentir, comprendre quelque chose d’emblée, sans parcourir les étapes de l’analyse, du raisonnement ou de la réflexion. »

L’intuition est l’une des formes de ce que l’on appelle l’intelligence intrapersonnelle (cf la théorie des intelligences multiples de Howard GARDNER, dans son livre « Frames of Mind : the Theory of Multiple Intelligence »). Ce type d’intelligence est fondé sur l’inconscient, les instincts, la bonne connaissance de soi. Elle relève plus du champ des analogies, des représentations, des perceptions et des images que de celui du langage. Par conséquent, écouter ses perceptions intuitives implique d’accepter d’être en contact avec son inconscient et donc d’être en accord avec soi-même : l’inconscient devient inaccessible, si l’on n’assume pas ce qui y est enfoui.

Auparavant méprisée et déniée au profit de l’intelligence rationnelle, l’intuition était associée à tort à une absence de réflexion et souvent considérée comme une forme d’extra lucidité.

Pourtant, l’intuition ne puise pas ses ressources dans des forces occultes : elle résulte de notre capacité à schématiser une profusion d’informations enregistrées dans notre inconscient et qui sont le fruit de nos expériences, réflexions, rencontres, lectures… Elle consiste à tirer profit de ces acquis en utilisant de façon instinctive un raisonnement par analogie. Tel un ordinateur interne, elle traite les données et élimine ce qui est accessoire. Ce balayage superficiel permet à l’individu de tirer instantanément les conclusions qui s’imposent.

Face à une décision, elle permet de percevoir si les différents choix possibles suscitent un sentiment de bien-être ou de malaise. L’intuition autorise la projection dans l’avenir et l’anticipation des événements car elle les assimile à des connaissances et des expériences vécues.

Cependant, en se confrontant aux opinions et aux points de vue des autres, l’individu peut confondre "intuition et raison". Il prend le risque de partir sur de fausses pistes. Il pourra donc s’interroger sur la manière de faire partager son intuition, de la transcrire, de convaincre son entourage pour la considérer comme une hypothèse de travail immédiate.

Cette notion de perception intuitive est de plus en plus exploitée au sein même des entreprises qui développent une nouvelle forme de management : le leadership intuitif. Cette approche, née de la nécessité d’être réactif dans un monde en perpétuel mouvement, prône le développement des capacités d’innovation et des ressources créatives…

La culture de l’intuition est aujourd’hui un facteur clé d’efficacité et d’évolution pour l’entreprise : en stimulant l’intelligence sensible et émotionnelle des individus, on mobilise leur créativité, on favorise la synergie et on accroît leur motivation. L’écoute de la petite voix intérieure est devenue un enjeu stratégique non négligeable…

Ajouter un commentaire
[Obligatoire] :
[Obligatoire] :